Ville de Roquecourbe

Les écoliers s'ouvrent au monde

Il y a quelques jours, «Pélico», la mascotte ; Marylène et Laurent, les ambassadeurs de l'association "Par le monde", sont venus à la rencontre des écoliers de l'école primaire publique. Après Aussillon et Montredon-Labessonnié, les globe-trotteurs vont sillonner d'autres écoles françaises pendant six semaines avant de repartir vers d'autres pays, voir d'autres enfants, d'autres écoles et tisser un lien interactif avec tous leurs correspondants. «Avec et au travers de Pélico, nous exportons les questions des enfants propres à leur région, leur pays, leurs us et coutumes. Les enfants échangent, font un vrai travail d'observation, s'ouvrent au monde et font une richesse de leurs différences. C'est un vrai projet éducatif et citoyen», confient les porte-parole de «Pélico». Dans la classe de Sandrine Cabrol, les écoliers ont présenté et fait goûter un «pompet», un gâteau local, et ont présenté le travail fait en classe autour d'un acrostiche résumant l'association avec les mots échange, Pélico, voyage, globe-trotteurs. Les représentants de Par le monde ont fait découvrir aux enfants les monnaies locales des pays déjà traversés sous forme de d'activités. Les prochaines destinations de la fine équipe restent secrètes, ce qui permettra aux enfants d'effectuer un travail de recherche et de poursuivre le lien avec leurs nouveaux amis via Twitter, Facebook et Internet.

La Dépêche du Midi du 09/10/2015

La fête des écoles fait voyager les élèves

La fête des écoles, au mois de juin, annonce la fin d'une année scolaire. Vendredi dernier avait lieu celle des écoles publiques Alice-Marc-Manoël. La salle de Siloë avait fait le plein : papa, maman, papy, mamy, grand frère ou grande sœur pour voir évoluer dans la lumière les chers petits écoliers. «Un temps fort de la vie scolaire, dira Sandrine Cabrol, la directrice du primaire. C'est avec plaisir que nous avons monté ce spectacle, c'est l'aboutissement concret du projet annuel des classes.» Avant d'embarquer le public dans un voyage en Afrique, Angéline Puech, présidente de l'association de parents d'élèves, a rappelé le rôle et l'importance de l'association pour l'école. Cette année, les recettes des différentes animations ont permis de financer le spectacle du carnaval, la sortie au centre équestre et les quatre classes transplantées. Durant le spectacle, en toute discrétion, François Rodier, directeur d'agence du Crédit agricole, accompagné des deux conseillères de Roquecourbe Marie-Fatima Aussenac et Laure Cabanel, a remis un chèque de 1 000 € de la caisse locale à la trésorière de l'association de parents d'élèves Sophie Pasturel, pour la classe de Laeticia Roux, directrice de la maternelle. Avec cette aide financière, l'école va se doter en équipement audio et informatique. L'objectif du dossier et du projet déposé était de sensibiliser les enfants à l'outil informatique et de pouvoir communiquer avec les nouvelles technologies. Deux ordinateurs portables, un lecteur enregistreur et leurs équipements ont été achetés. Les petits écoliers pourront comme les grands enregistrer et animer les émissions de radio Francas et correspondre via Internet avec Pélico et les ambassadeurs de "Par le monde".
La dépêche du midi du 02/07/2016

Portes ouvertes à l'école publique

L'école primaire publique vient de vivre ses premières «portes ouvertes». Les parents des enfants scolarisés en maternelle et ceux de l'école de Montfa étaient invités par les maîtresses du primaire après la classe pour un premier contact. Au programme, visite des locaux et rencontre avec l'équipe pédagogique. La directrice Sandrine Cabrol explique : «C'est la première fois que l'on fait ce genre d'événement, cela permet de rassurer les parents et à nous, équipe enseignante, de rencontrer les nouvelles familles hors du rush de la rentrée.» Les travaux réalisés par les enfants au cours de l'année étaient exposés dans les classes. La grande section de maternelle et le CP de Montfa, qui viendront rejoindre l'école à la rentrée prochaine, seront accueillis en fin de semaine pour une rencontre et une présentation de leur futur établissement.

Les nouvelles inscriptions sont à faire auprès du secrétariat de la mairie ou auprès de l'école, à partir du 28 août.

La Dépêche du Midi

Roquecourbe inaugure le nom des écoles publiques

Ce vendredi 20 mai 2016, les écoles publiques de Roquecourbe ont reçu leur nouveau nom. L'école maternelle et l'école élémentaire portent désormais le nom d'école Alice Marc-Manoël. Cette inauguration s’est déroulée au cours d'une cérémonie en fin de journée, en présence de la famille de Mme Marc-Manoël, de M. Philippe Folliot député, de M. Pierre Modéran maire et des membres du conseil municipal, des enseignantes et des élèves de l'école ainsi que des parents et des habitants de la commune. L'après-midi a permis aux élèves de présenter leur travail au travers d'expositions dans la cour de l'école, ils ont également reçu des livres écrits par Mme Marc Manoël des mains des membres de sa famille pour compléter la bibliothèque. Tout le monde s'est rassemblé ensuite devant l'établissement de l'allée du Général de Gaulle pour dévoiler la plaque officielle, après la prise de parole de Monsieur le maire et de Monsieur Stéphane Rémy, au nom de la famille, qui retraceront la vie d'Alice Marc-Manoël à qui la commune a souhaité rendre hommage en donnant son nom aux écoles publiques de Roquecourbe. La cérémonie s'est conclue par le verre de l'amitié servi dans la cour de l'école élémentaire.
Alice Marc-Manoël est née le 24 Janvier 1901 à Morey en Haute-Saône, et décédée le 27 Mai 1990 à Roquecourbe. Elle viendra habiter Roquecourbe à partir de l'âge de 14 ans étant devenue orpheline. Elle a grandi à la propriété de Saint Martin avant de partir pour Bordeaux afin d'entreprendre une formation d'infirmière. En 1930, elle créera l'école d'infirmière de Colmar qu'elle dirige durant dix ans, faisant œuvre de résistance afin d'obtenir que les élèves infirmières ne soient pas faites prisonnières par les soldats allemands. Elle reviendra à Roquecourbe après la seconde guerre mondiale pour s'occuper de la propriété de Saint martin. En 1952 avec Madame Elisabeth Poulain elle participe aux fouilles de Sainte Juliane. A côté des ruines d'une église, les fouilles ont permis de découvrir des cuves, des gradins, des sarcophages, des foyers de la période celtique. Durant sa vie elle sera est également romancière, historienne, auteur de pièces de théâtre.

Mairie Roquecourbe

Fermeture de classe - Les raisons de la colère

Les parents d’élèves, soutenus par tous les élus, contestent les arguments de la Direction Académique des Services de l'Education Nationale (DASEN) pour la suppression d’une classe à l’école élémentaire publique Alice Marc Manoël. Les deux écoles publiques de Roquecourbe fonctionnent actuellement dans le cadre d'un regroupement pédagogique intercommunal avec l'école de Montra. Les trois établissements accueillent actuellement 139 élèves avec une prévision de 143 élèves pour la rentrée 2017. Les effectifs ne cessent d’augmenter chaque année : 116 élèves en 2014, 127 élèves en 2015, 139 élèves en 2016.Mais pour la D.A.S.E.N. ces établissements n’ont pas assez d’élèves. Ils sont les seuls de la toute nouvelle Communauté de Communes Sidobre Vals et Plateaux à être classés en zone de revitalisation rurale. Toutes les autres écoles sont classées en zone de montagne avec des seuils d'élèves à 25. Le RPI doit répondre à un seuil de 28 élèves par classe comme les écoles de la zone urbaine de Castres. Pour les parents d’élèves les projections de répartition sont inacceptables. La proposition de l’académie est la suivante pour la rentrée 2017 :
  • Ecole de Montfa,
  • 1 classe unique comprenant 5 élèves en Petite Section, 2 en Moyenne Section, 5 en Grande Section et 6 en C.P, soit 18 élèves avec possibilité d'intégrer 4 élèves de C.E.1
  • Ecole maternelle de Roquecourbe
- 1 classe avec 15 élèves en Petite Section et 11 en Moyenne Section, soit 26 élèves
- 1 classe avec 5 élèves en Moyenne Section, 15 en Grande Section et 5 en C.P. soit 25 élèves.
Les deux écoles ne seraient plus en mesure d'accueillir les enfants de moins de 3 ans.
  • Ecole Elémentaire de Roquecourbe
  • 1 classe avec 17 élèves en C.P. et 13 en C.E.1 soit 30 élèves.
  • 1 classe avec 19 élèves en C.E.2 et 6 en C.M.1 soit 25 élèves.
  • 1 classe avec 15 élèves en C.M.1 et 10 en C.M.2 soit 25 élèves.
La fermeture de classe sur le R.P.I. se ferait au détriment de l’école élémentaire de Roquecourbe, ce qui entrainerait au moins une classe à trois niveaux, d’où l’inquiétude des parents sur la qualité de l’enseignement et le risque de voir certains élèves quitter l’établissement. Les classes seraient avec de forts effectifs dans des classes à double voire à triples niveaux. Plusieurs fragmentations de classes sur un même niveau avec des questions sur la méthode de répartition des élèves. L’intégration des élèves du niveau C.P. ne permettrait plus à l’école maternelle de recevoir les élèves de moins de quatre ans. De nouvelles difficultés pour les parents concernant la garde et la scolarité de leurs enfants. D’autant que les résultats scolaires actuels à l’entrée en 6ème sont très bons. Cette modification risque de provoquer une diminution de la réussite des élèves. Des réponses, ou confirmation, devraient être apportées lors de la réunion du conseil départemental de l’Education Nationale qui se tiendra ce jeudi 9 Mars.
Mairie Roquecourbe

 

Carnaval de l'école publique

C'était au tour de l'école publique cette semaine de fêter l'arrivée du printemps avec Sa Majesté Carnaval. La maternelle et le primaire se sont donc donné rendez-vous, costumés, à la salle de Siloë pour une après-midi récréative. Les parents d'élèves leur ont offert un spectacle musical, «Dans le ventre de l'accordéon». Un voyage poétique dans le monde de l'accordéon et du cirque, visuel et musical qui allie marionnettes, ombres chinoises et chansons. Avant de regagner leurs écoles respectives,les enfants ont partagé le goûter avant la bataille générale de confettis pour tous les participants à cette belle journée. N'oubliez pas, également, de venir soutenir l'école publique en participant au loto qui a lieu ce soir, à 20 h 30. Les bénéfices permettent de financer les activités proposées aux enfants en complémént des activités scolaires
La Dépêche du Midi du 01/04/2016

Rentrée des classes à l'école publique Alice Marc Manoël

Les vacances sont bien finies et les enfants ont repris le chemin de l'école. Jeudi, c'était au tour des écoles Alice-Marc-Manoël d'accueillir les enfants. Une rentrée placée sous le signe de la convivialité, avec le petit-déjeuner offert par les parents d'élèves, et de la sécurité assurée par la gendarmerie locale. Après cette petite récréation, les enfants ont été répartis dans leurs classes : les CP-CE1 avec Muriel Eyssette, CE1-CE2 avec Cindy Gau, CE2-CM1 avec Fabien Massé et CM2 avec Sandrine Cabrol (directrice). Maêlys Hauer interviendra en trois-quarts temps dans les classes et pour la décharge de direction. Toutes les informations et bien d'autres ont été regroupés dans le petit journal «L'Ecolier roquecourbain» et remis à tous les enfants le jour de la rentrée. L'inquiétude de fin d'année dernière et la fermeture de classe ne sont plus qu'un mauvais souvenir, comme l'explique Sandrine Cabrol : «Avec 89 enfants à l'élémentaire et 55 en maternelle, l'effectif a été maintenu et il n'y aura pas de fermeture de classe.» En maternelle, deux maîtresses : TP-PS-MS, Fabienne Soulet; MS-GS, Anaïs Julia (directrice), qui remplace Lætitia Roux en congés parental. Avec la nouvelle réforme des programmes, les projets ne sont pas complètement définis mais c'est autour du moyen âge avec l'histoire, la littérature, les arts que les enfants travailleront. La lecture partagée avec la maternelle ainsi que les émissions de radio avec Radio Francas et le loto seront reconduis, de même que les animations avec le réseau des écoles. Pour le cycle III, c'est un projet départemental, de l'art visuel «de clou à clou» avec le musée du sabot. Le cycle II fera un petit défit de science et la maternelle se rapprochera du musée Don Robert de Soréze. Sandrine Cabrol conclut : «Nous allons tout mettre en œuvre pour la réussite des élèves. Le petit-déjeuner de rentrée permet d'accueillir les nouvelles familles, c'est un moment sympathique. Les enfants étaient supersages. Je remercie l'association pour tout ce qu'elle fait tout au long de l'année. Nous sommes bien épaulés.»

Fermeture d'une classe à l'école publique Alice Marc Manoël

Les parents d'élèves de l'école publique Alice-Marc-Manoël ne décolèrent pas et ont bloqué l'accès à l'école ce lundi. Ils sont soutenus dans leurs démarches par le corps enseignant, le maire Pierre Modéran et son conseil municipal, le député Philippe Folliot et Jacques Thouroude, le conseiller départemental. En cause, l'annonce par la DASEN (direction académique des services de l'Education nationale) de la fermeture d'une classe à la rentrée prochaine. Déjà l'an passé la primaire publique était dans le collimateur de l'académie et ce malgré la hausse constante des effectifs répartis sur deux pôles, Montfa et Roquecourbe. Pour les déléguées de parents d'élèves Delphine Dimilta et Elsa Perrichon, le constat est alarmant : «En cas de fermeture, il y aura 29 élèves par classe, des classes à double ou triple niveau, la perte de la décharge de direction et une partie de l'effectif du cours préparatoire devra rester à la maternelle.» Même constat pour les parents : «Pour l'apprentissage, le bien-être des enfants, la qualité du travail que font les enseignants et pour la vie d'une école dans un village ce n'est pas envisageable… On ferme une classe, puis deux, puis trois, puis l'école et tout le reste suit. Nous ne voulons pas de cette situation. Nous voulons préserver notre école avec des effectifs «normaux»… Nous soutenons le mouvement de mécontentement !»
La dépêche.fr du 07/03/2017

 

Un projet commun pour les écoles publiques

Les écoles maternelle et primaire publiques ont à cœur de travailler ensemble et d'avoir des projets communs. Cela a été réalisé à travers le thème sur le tour du monde. Des rencontres de lectures partagées ont été organisées entre les classes de CP à CM2, les moyenne et grande sections de maternelle. Les CM2 ont offert un moment de lecture plaisir sur les différents continents aux élèves de CP, MS et GS. En contre-partie, les enfants de maternelle et le cours préparatoire ont fait découvrir des spécialités culinaires de chaque continent à leurs camarades narrateurs.

En deuxième période, en ce début du mois de mai, les classes de maternelle de Laetitia Roux et celle de Sandrine Cabrol ont fêté la journée des enfants (le kodomo no hi) un jour férié au Japon. Le 5 mai, dans ce pays, on célèbre les garçons pour leur souhaiter une bonne santé, de la réussite, du bonheur. Les parents d'enfants de sexe masculin décorent leur intérieur de poupées de mai (gogatsu ningyo) et à l'extérieur ils accrochent une banderole avec des carpes, symbole de cette fête.

Les écoliers ont donc réalisé ces décorations en accord avec le thème et les ont accrochés dans la cour de récréation pour célébrer cette journée des garçons. «Les enfants ont vraiment adhéré, dira Sandrine Cabrol, maîtresse des CM2. Ils se sont régalés de découvrir cette coutume parmi tant d'autres puisque nous avons travaillé sur tous les continents. Ils attendent avec impatience le prochain voyage littéraire et culinaire qui aura lieu sur le continent américain.»

Source La dépêche du midi

Ecoles publiques de Roquecourbe

Les écoles publiques de Roquecourbe vous accueillent sur deux sites :

Ecole Maternelle - 7, Rue ernest Cayssié - 05.63.75.87.68

Ecole élémentaire - 21, Allées du Général de Gaulle - 05.63.75.80.77

Pour toute nouvelle inscription veuillez vous munir :
- du certificat d'inscription délivré par la mairie.
- d'une copie du livret de famille;
- d'une copie des vaccinations.
- du livret scolaire de l'enfant.
- du certificat de radiation de l'école d'origine.
Pour toute demande de renseignements n'hésitez pas à prendre contact avec les directrices ;
Madame ROUX Laetitia pour l'école maternelle
Madame CABROL Sandrine pour l'école élémentaire
Merci de prendre rendez-vous par téléphone aux numéros mentionnés ci-dessus.
Pour découvrirles écoles, visitez le sitedu réseau des écoles rurales : ICI