Ville de Roquecourbe

L’éclairage public passe aux ampoules LED

Les systèmes d’éclairage utilisés par la plupart des villes sont aujourd’hui devenus obsolètes et doivent être conformes avec la réglementation européenne en matière d’éco-conception applicables aux lampes fluorescentes. À Roquecourbe, dans un objectif de développement durable, la Municipalité s’est engagée à améliorer l’efficacité de son parc d’éclairage public tout en réalisant des économies. L’ambition est de maîtriser la consommation énergétique. La ville,via le Syndicat Départemental d’Énergies du Tarn (SDET) et l'entreprise mandataire Bouygues énergies et services, procède depuis le 5 novembre au remplacement progressif des ampoules classiques (type lampes à vapeur de mercure dites « ballon fluo »), des candélabres par des diodes électroluminescentes, plus communément appelées Led . Moins consommatrices d’énergie, elles sont aussi beaucoup plus efficaces en matière de luminosité. D’une durée de vie cinq fois supérieure à un équipement traditionnel pour un même temps annuel d’utilisation, elles sont moins coûteuses en terme de maintenance (Led : 60 000h/+ de 14 ans au lieu des 10 000h/ 2 à 4 ans d’origine). De la même manière, ce changement permet l’emploi de luminaires éco-conçus équipés de réflecteurs adaptés qui ne génèrent pas de lumière directe vers le ciel. L’installation concerne l'Avenue de Castres, la rue Raymond Laval et la rue de la Libération pour la première tranche. L’investissement est estimé à hauteur de 50 000€ TTC, dont une partie est subventionnée par le Parc Naturel Régional du Haut Languedoc. Cette première étape de modernisation permettra de réduire la facture énergétique grâce à une consommation électrique moindre et une meilleure qualité sur le plan de la diffraction afin de réduire la pollution lumineuse. Le bilan établi, la municipalité envisage d’équiper progressivement à termes, la totalité de son parc d’éclairage public (+de 300 points lumineux) avec ces équipements led.
​Mairie-Secrétariat

Construire sans détruire

Un nouveau téléservice pour construire sans détruire : www.reseaux-et-canalisations.gouv.fr
Dans le cadre du plan d’actions anti-endommagement des réseaux, le téléservice www.reseaux-et-canalisations.gouv.fr est mis en place pour prévenir les accidents et incidents lors de travaux réalisés à proximité de réseaux aériens, enterrés ou subaquatiques. Concrètement, toute personne envisageant de réaliser des travaux a l’obligation de consulter, à partir du 1er juillet 2012, le nouveau téléservice www.reseaux-et-canalisations.gouv.fr afin d’obtenir la liste des exploitants auxquels ils devront adresser les nouvelles déclarations réglementaires de projet de travaux (DT) et d’intention de commencement de travaux (DICT). Ce guichet unique remplace le dispositif de recensement des réseaux et de leurs exploitants géré avant le 1er juillet 2012 par chaque commune.
Pour en savoir plus : www.reseaux-et-canalisations.gouv.fr