Ville de Roquecourbe

Plus de compétences pour la communauté de communes

La communauté de communes Sidobre Vals et Plateaux avait souhaité réunir les conseillers municipaux du territoire en « assemblée générale » pour faire une présentation de cette structure. Après une visite des installations et du siège administratif situé à Vialavert, le président Jean-Marie FABRE a pu présenter à près de 80 élus municipaux issus des 16 communes adhérentes les services et les actions menées à l’échelon intercommunal, avec un bilan exhaustif portant à la fois sur l’organisation interne des services que sur leur gestion financière. Les réformes territoriales successives imposent aux communautés de communes d’exercer un nombre de compétences de plus en plus variées. C’est le cas de la nouvelle entité Sidobre Vals et Plateaux, crée le 1er janvier 2017, qui a mené un très gros travail pour structurer ses équipes et optimiser les services techniques : voirie, déchets ménagers, défense incendie, assainissement individuel... Elle gère aussi désormais le développement touristique, les crêches intercommunales, les actions de soutien aux entreprises et de développement économique, les zones d’activités ou encore le suivi du déploiement de la fibre optique. La communauté de communes intervient également dans les domaines de l’action sociale, la mise en œuvre de chantiers-loisirs pour les 12-16 ans et la coordination des actions culturelles pour l’ensemble du territoire. Elle apporte également de nombreux services en soutien aux communes membres, comme l’instruction des dossiers d’urbanisme. Parmi les dossiers majeurs de développement réalisés en 2019 on citera la construction des maisons de santé intercommunales de Lacrouzette et de Roquecourbe, l’extension des locaux de Vialavert, l’accompagnement des entreprises, le soutien aux filières économiques du bois, du granit et du textile, la poursuite de l’OPAH et la finalisation des deux documents d’urbanisme intercommunaux (SCOT et PLUI). Dans les prochains mois, un nouveau service, le « bureau itinérant », pour l’accès de tous aux services publics sera mis en place. Plusieurs programmes seront également portés en direction des communes. Accompagnement technique ou obtention de subvention pour des projets locaux, la création d’un centre de santé pourrait également voir le jour afin de remédier à la carence de médecins localement. Conscients des enjeux financiers à venir les élus se sont accordés sur la nécessité de continuer à maitriser les coûts en optimisant la gestion des services et en mutualisant les actions.
La Dépêche.fr du 21/12/2019

 

Plan local d'urbanisme Intercommunal

La communauté de communes Sidobre Vals et Plateaux a organisé le Mardi 17 Janvier une réunion publique afin de présenter l'avancement du nouveau Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (P.L.U.I.) qui est en cours d'élaboration. Une quarantaine des personnes a bravé le froid pour venir participer à cette information et à cet échange. Le P.L.U.I. va permettre d’harmoniser les règlements pour les onze communes qui faisaient parties de la communauté des communes Sidobre Val d’Agout ; les communes de l’ancienne communautés de communes Vals et Plateaux des Monts de Lacaune disposant déjà d’un P.L.U.I. L’objet de cette rencontre avec la population était la présentation du Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) qui est la clef de voûte du dossier de Plan Local d’Urbanisme (PLU). C’est un document simple et concis qui n’est pas directement opposable aux permis de construire ou aux opérations d’aménagement, mais le règlement et les orientations d’aménagement et de programmation, eux opposables, constituent la traduction des orientations qui y sont définies. Ce projet d’aménagement et de développement durable définit les orientations générales d’urbanisme et d’aménagement retenues pour le développement futur de l’ensemble du territoire de la communauté de communes (EPCI). Il expose donc un projet politique adapté et répondant aux besoins et enjeux du territoire intercommunal, et aux outils mobilisables par la collectivité. Il présente un bilan et des besoins en matière démographique, économique, de développement urbain, d’habitat et d’équipements. Il aborde les questions d’agriculture et d’environnement. La présentation des éléments a été faite par le cabinet d’études URBA2D en charge de cette mission, suivie d’un échange question-réponse avec M. François BONO, représentant le président de la communauté de communes. Le public a également été informé de la suite de la procédure d’élaboration du P.L.U.I. Chacun peut utiliser le registre de concertation qui est mis à disposition à la mairie de la commune ainsi qu’au siège de la communauté de communes afin de collecter les observations. Vous pouvez également adresser une lettre au nom du maire ou au nom du Président de la communauté de communes, elle sera jointe au registre. Les observations doivent être en rapport avec la procédure d’élaboration du PLUI et être précises :
  • Identité du demandeur : nom, prénom
  • Références cadastrales : section et numéro
  • Nature du projet précise : construction, réhabilitation, changement de destination, annexe, terrain à bâtir...
Ces observations seront examinées lors de l’établissement des différentes zones constructibles ou non, agricoles, naturelles ou à protéger ainsi qu’à l’élaboration du règlement propre à chacune de ces zones
 
Mairie - Roquecourbe

Le P.L.U.I. sur les rails

Il y a quelques jours, à la salle du foyer de Burlats, une réunion sur la mise en place du PLUI concernant Burlats et Roquecourbe a eu lieu avec des conseillers et des administrés. Sébastien Charruyer du cabinet Urba 2 D, bureau d'étude chargé de la mise en place du projet a commenté la séance. La mise en place du plan local d'urbanisme intercommunal Sidobre Val d'Agout est une obligation par la loi. Il va remplacer les PLU communaux et être compatible avec le SCOT des Hautes terres d'Oc, le schéma de gestion de l'eau des bassins Adour Garonne et bassin du versant de l'Agout et la charte du parc naturel régional du Haut Languedoc. Le PADD (projet d'aménagement et de développement durable) se décline en six politiques prévues par le code d'urbanisme : L'aménagement, l'équipement, l'urbanisme, la préservation des paysages, préservation des espaces agricoles, naturels et forestiers, la préservation et la remise en état des continuités écologiques. Volet habitat, en pratique la surface destinée à la construction individuelle est réduite à 1/3, les zones restent concentrées sur les villages et les hameaux. En lotissement la moyenne des superficies tombe à 1 200 m2. Il doit aussi permettre de conforter le développement des pôles d'équipements, assurer la protection patrimoniale et architecturale. Le volet économique et touristique concerne les entreprises, l'énergie, les activités artisanales, l'intégration des bâtiments et zones d'activité, l'activité agricole et para-agricole, développer les infrastructures touristiques ou de loisirs, les commerces et services de proximité. Une cinquantaine de participants ont eu loisir de consulter des cartes. Vous pouvez encore vous renseigner en mairie et auprès du service urbanisme de la communauté de communes à Vialavert.
la Dépèche.fr du 15/3/2019