Ville de Roquecourbe

Plus de compétences pour la communauté de communes

La communauté de communes Sidobre Vals et Plateaux avait souhaité réunir les conseillers municipaux du territoire en « assemblée générale » pour faire une présentation de cette structure. Après une visite des installations et du siège administratif situé à Vialavert, le président Jean-Marie FABRE a pu présenter à près de 80 élus municipaux issus des 16 communes adhérentes les services et les actions menées à l’échelon intercommunal, avec un bilan exhaustif portant à la fois sur l’organisation interne des services que sur leur gestion financière. Les réformes territoriales successives imposent aux communautés de communes d’exercer un nombre de compétences de plus en plus variées. C’est le cas de la nouvelle entité Sidobre Vals et Plateaux, crée le 1er janvier 2017, qui a mené un très gros travail pour structurer ses équipes et optimiser les services techniques : voirie, déchets ménagers, défense incendie, assainissement individuel... Elle gère aussi désormais le développement touristique, les crêches intercommunales, les actions de soutien aux entreprises et de développement économique, les zones d’activités ou encore le suivi du déploiement de la fibre optique. La communauté de communes intervient également dans les domaines de l’action sociale, la mise en œuvre de chantiers-loisirs pour les 12-16 ans et la coordination des actions culturelles pour l’ensemble du territoire. Elle apporte également de nombreux services en soutien aux communes membres, comme l’instruction des dossiers d’urbanisme. Parmi les dossiers majeurs de développement réalisés en 2019 on citera la construction des maisons de santé intercommunales de Lacrouzette et de Roquecourbe, l’extension des locaux de Vialavert, l’accompagnement des entreprises, le soutien aux filières économiques du bois, du granit et du textile, la poursuite de l’OPAH et la finalisation des deux documents d’urbanisme intercommunaux (SCOT et PLUI). Dans les prochains mois, un nouveau service, le « bureau itinérant », pour l’accès de tous aux services publics sera mis en place. Plusieurs programmes seront également portés en direction des communes. Accompagnement technique ou obtention de subvention pour des projets locaux, la création d’un centre de santé pourrait également voir le jour afin de remédier à la carence de médecins localement. Conscients des enjeux financiers à venir les élus se sont accordés sur la nécessité de continuer à maitriser les coûts en optimisant la gestion des services et en mutualisant les actions.
La Dépêche.fr du 21/12/2019