Ville de Roquecourbe

La Région soutient le projet de maison de santé

Pour enrayer la désertification médicale, la Région a déjà financé la création de 112 Maisons de santé. L’avantage de ces structures : elles regroupent plusieurs praticiens médicaux et paramédicaux sur un même site et facilitent une meilleure coordination dans la prise en charge des patients. La Région vient de soutenir la création d’une Maison de santé pluri-professionnelle multi-sites à Roquecourbe et à Lacrouzette, à hauteur de 130 000 €. Le bâtiment en construction à Roquecourbe d'une surface de 500 m2 devrait accueillir un médecin généraliste, un kinésithérapeute, un orthophoniste, des infirmières . À terme, devraient rejoindre cette équipe, une allergologue et un podologue.

Changement d'heure pour les essais des sirènes d'alerte du premier mercredi du mois

Petite révolution en France. Tous les premiers mercredis du mois, on s’était habitué à entendre les sirènes d’alerte hurler partout dans le pays à midi pile. Mais ces essais mensuels vont changer d’horaire pendant quelque temps. En Occitanie ce sera à 12h15. L’heure à laquelle ces 2 000 sirènes qui permettent de vérifier que le système d’alerte national fonctionne vont retentir va varier en fonction des régions. C’est en raison du changement de logiciel du SAIP (Système d’alerte et d’information des populations) qui gère ces sirènes. À partir de ce mercredi 7 novembre, les sirènes vont retentir tous les premiers mercredis du mois à 11h45 dans une zone Nord de la France, à midi dans une zone Centre et à 12h15 dans une zone Sud. Jusqu’à maintenant, les sirènes d’alertes retentissaient à midi dans toute la France.Pour ne pas surcharger ce nouveau logiciel, les tests à horaires variables selon les régions dureront plusieurs semaines mais reviendront à midi quand tout fonctionnera correctement. "La mise en place du SAIP répond à la nécessité pour le maire, le préfet et le ministère de l’Intérieur, de diffuser un signal ou un message, lors d’un événement d’une particulière gravité ou en situation de crise (catastrophe naturelle et industrielle, attentat terroriste), aux personnes qui sont susceptibles ou sont en train d’en subir les effets", a rappelé le ministère. Ces signaux d’alerte sont composés de 3 séquences d’1 minute et 41 secondes, séparées par un silence. Le signal de fin d’alerte a un son continu de 30 secondes.