Ville de Roquecourbe

La fibre pour tous d’ici fin 2022

Les Tarnais peuvent désormais consulter le site « Tarnfibre.fr » pour savoir quand la fibre sera installée chez eux. Pour les Tarnaises et Tarnais à qui l’information aurait échappé, le lancement du site internet dédié à son déploiement sur le territoire d’ici fin 2022 a été présenté au cœur de l’hémicycle départemental jeudi à Albi, en présence d’Eric Belfort, directeur de Tarn Fibre-SFR, et de nombreux présidents d’intercommunalités. "Notre site internet est accessible au grand public depuis hier. Il lui permet de connaître son éligibilité à la fibre au regard de sa situation géographique, a précisé Christophe Ramond, président du département. Notre objectif ambitieux consiste à amener la fibre partout dans des délais records soit d’ici trois ans. Pour cela, on a œuvré avec SFR pour ce site Tarnfibre.fr pour connaître l’année d’arrivée de la fibre à la maison. On a gagné neuf ans et on sera l’un des premiers départements en France à être 100 % fibrés malgré notre géographie particulière. Je rappelle que c’est un chantier record de 170 millions investis dont 28 à la charge du département. On bénéficiera donc d’une fibre identique aux habitants de la métropole parisienne. Le calendrier sera affiné en fonction des déploiements de SFR. Mais on peut être fiers et se tourner sereinement vers l’avenir." Même joie parmi les présidents d’intercommunalités présents. "Cela équivaut à une économie de 2,5 millions d’€ pour Tarn-Agout, convient ravi son président Jean-Pierre Bonhomme. Avec SFR, ça devient gratuit. C’est crucial pour notre territoire en termes d’attractivité pour les entreprises et pour les villageois qui opèrent en télétravail." Même satisfaction chez Damien Chamayou, président de la Communauté des communes des Monts d’Alban et du Villefranchois. "C’est essentiel. C’est une dynamique qui s’installe. Trois ans, le délai n’est pas long. J’apprécie le souci d’aller partout comme chez nous en zone montagne. Les liaisons interterritoriales redeviennent possibles. Dans un contexte parfois morose, on peut se reprendre à espérer." Paul Salvador, président de Tarn Tourisme et de la Communauté de communes Gaillac-Graulhet, s’est dit, lui, "très satisfait de ce que le président Ramond nous propose. Les fonds économisés nous permettent d’employer des subsides ailleurs. C’est une opportunité extraordinaire car deux ans à trois ans, c’est court pour la fibre." Christophe Ramond soulignera, in fine, que "les marges de manœuvre retrouvées pour les intercommunalités avec 26 à 45 millions d’€ économisés représentent de l’investissement public supplémentaire. Là, on promet 100 % de fibre jusqu’à l’abonné, 138 000 prises connectées d’ici octobre 2022, près de 40 communes fibrées d’ici juin 2020 et 0,00 € demandé aux communes et aux intercommunalités pour les usagers. Il est essentiel d’amener du haut débit pour tous." Lors du lancement du site internet sur la fibre dans le Tarn effectué ce jeudi par le président du conseil départemental Christophe Ramond et en parallèle à la signature de convention avec les présidents d’intercommunalités tarnaises, on aura noté les deux informations phares de cet événement avec zéro euro à charge pour les Tarnais ainsi que pour les intercommunalités pour le déploiement de la fibre d’ici 2022.

La Dépêche.fr du 21/12/2019

La population de Roquecourbe

Les populations légales millésimées 2017 entrent en vigueur le 1ᵉʳ janvier 2020. Elles sont calculées conformément aux concepts définis dans le décret n° 2003-485 du 5 juin 2003 relatif au recensement de la population, modifié par le décret n° 2019-1302 du 5 décembre 2019 qui supprime du champ de la population comptée à part les personnes sans domicile fixe rattachées, au sens de la loi du 3 janvier 1969, à la commune. Les populations légales à partir du 1er janvier 2017 tiennent compte de cette évolution.
 Populations légales à Roquecourbe
  2007 2012 2017
Population municipale    2236       2309      2206   
Population comptée à part 43     42    47  
Population totale 2279    2351   2253  
  • Sources : Insee, RP2017 (géographie au 01/01/2019), RP2012 (géographie au 01/01/2014) et RP2007 (géographie au 01/01/2009).
  • Naissances et décès - Evolution à Roquecourbe.
La commune a enregistré 12 naissances de filles et 12 de garçons au cors de l'année 2019, parité respectée là aussi. Ce sont également 28 décès qui ont été enregistrés durant l'année. Il ne font pas partie des statistiques mais 8 mariages ont également été célébrés.

Inauguration des Maisons de Santé Pluridisciplinaires, à Lacrouzette et Roquecourbe

Le jeudi 12 décembre ont été inauguré les deux Maisons de Santé Pluridisciplinaires, à Lacrouzette et Roquecourbe. De nombreuses personnalités étaient venues sur les deux sites pour couper le ruban officiel, parmi lesquelles le sous-préfet de l'arrondissement de Castres M.François PROISY, le sénateur M. Philippe BONNECARRERE représentant M. Philippe FOLLIOT, député, excusé, le président du conseil départemental du Tarn M.Chistophe RAMON, les conseillers départementaux Brigitte Pailhé-Fernandez et Serge Serieys, le président de la communauté de communes Sidobre Vals et Plateaux M. Jean-Marie FABRE, le maire de Roquecourbe M. Pierre MODÉRAN, le docteur Bertand CASTEX accompagnés des maires, des élus et des professionnels de santé impliqués dans ces projets. Ils ont inauguré ces structures intercommunales qui accueillent des médecins généralistes, des infirmières, un dentiste à Lacrouzette, des professionnels paramédicaux (kyné, orthophoniste, podologue, allergologue...). Ces MSP découlent d’une forte volonté politique locale de sécuriser et consolider le maintien des soins ou des services de proximité dans nos territoires précisera le sous-préfet. Une volonté politique transversale également, qui a mobilisé l’ARS, la CPAM, l’Etat, le Conseil Départemental, la Communauté de Communes, l’Europe et les municipalités de Lacrouzette et Roquecourbe, dans un projet commun, par leur expertise et leur financement. C'est le déroulement et le financement de ce projet qu'a présenté M. Jean-Marie FABRE au nom de la communauté de communes qui a géré le déroulement de la construction jusqu'à la mise à disposition aux professionnels. Le docteur CASTEX conclura les interventions en marquant sa satisfaction de voir aboutir ce beau projet de structure et de travail en commun des professionnels de santé du secteur. Une belle illustration de l’implication des différentes institutions de notre pays dans notre quotidien, ici pour la garantie des services médicaux dans nos zones rurales. Il ne restait plus qu'à marquer l'inauguration en coupant le traditionnel ruban avant la visite des nouveaux locaux pour les personnes présentes.
Mairie de Roquecourbe

 

Changement d'heure pour les essais des sirènes d'alerte du premier mercredi du mois

Petite révolution en France. Tous les premiers mercredis du mois, on s’était habitué à entendre les sirènes d’alerte hurler partout dans le pays à midi pile. Mais ces essais mensuels vont changer d’horaire pendant quelque temps. En Occitanie ce sera à 12h15. L’heure à laquelle ces 2 000 sirènes qui permettent de vérifier que le système d’alerte national fonctionne vont retentir va varier en fonction des régions. C’est en raison du changement de logiciel du SAIP (Système d’alerte et d’information des populations) qui gère ces sirènes. À partir de ce mercredi 7 novembre, les sirènes vont retentir tous les premiers mercredis du mois à 11h45 dans une zone Nord de la France, à midi dans une zone Centre et à 12h15 dans une zone Sud. Jusqu’à maintenant, les sirènes d’alertes retentissaient à midi dans toute la France.Pour ne pas surcharger ce nouveau logiciel, les tests à horaires variables selon les régions dureront plusieurs semaines mais reviendront à midi quand tout fonctionnera correctement. "La mise en place du SAIP répond à la nécessité pour le maire, le préfet et le ministère de l’Intérieur, de diffuser un signal ou un message, lors d’un événement d’une particulière gravité ou en situation de crise (catastrophe naturelle et industrielle, attentat terroriste), aux personnes qui sont susceptibles ou sont en train d’en subir les effets", a rappelé le ministère. Ces signaux d’alerte sont composés de 3 séquences d’1 minute et 41 secondes, séparées par un silence. Le signal de fin d’alerte a un son continu de 30 secondes.