Ville de Roquecourbe

L'heure du bilan après les inondations

La rivière Agout qui longe le village a retrouvé son lit en laissant les traces de son passage. Il est l'heure du nettoyage et de faire un premier constat des dégâts occasionnés. Le bilan est assez lourd pour les infrastructures municipales, sportives, touristes, mais pas que…Au camping municipal, un grand nettoyage est à faire. Heureusement, il reste un peu de temps avant la pleine saison. Les terrains de football et de tennis ont souffert mais le gymnase a échappé au passage de l'eau à 10 cm près. Le goudronnage du parking du tennis avait été refait au mois de novembre dernier, il est aujourd'hui recouvert d'une dizaine de centimètres de boue. Pour le premier adjoint au maire Guy Cesco et Jean-Marc Mylonas, élu chargé de l'urbanisme, le constat est déplorable :«Il nous est impossible en l'état et à l'heure actuelle de chiffrer les dégâts subis, il nous faut attendre le passage de l'expert pour avoir ne serait-ce qu'une petite idée. Le bilan est catastrophique, c'est impressionnant. Une démarche de catastrophe naturelle va être déposée et nous allons parer au plus pressé. D'abord la station d'épuration, qui est à l'arrêt. Nous avons frôlé une catastrophe de pollution énorme mais l'équipement et les géotextiles ont fait leur boulot. 80 tonnes de géotextiles ont été soulevées de leur emplacement et déplacées une trentaine de mètres plus loin. Heureusement, les géotextiles sont restés en sécurité, ne se sont pas percés et n'ont pas amené de pollution dans la rivière. Il faut tout remettre à neuf et en fonction.» Il faudra quelques mois de travaux tout en respectant les priorités pour tout remettre en état, afin que le village panse ses blessures et oublie ces quelques heures d'intempéries.
La dépêche.fr du 22/02/2017

 

L'Agout sort de son lit

En cette journée de Saint-Valentin les Roquecourbains domiciliés en bordure de rivière ont eu la surprise de voir les flots de l'Agout, gonflés par les pluies de la nuit et de la matinée tombées sur la région, déborder largement dans les rues, les places et envahir les maisons. Cet événement a pris de court tous les habitants et les services municipaux car aucune alerte indiquant un niveau de montée des eaux aussi élevé n'était parvenu dans la commune. Le pic de crue pourrait être atteint en milieu d'après-midi, avant une lente décrue réduite par la vidange nécessaire des barrages situés en amont. Voici ci-dessous un état des lieux en images.









































Mairie Roquecourbe

13 Juillet 2017